Tel : +33 (0)4 90 95 94 53








Depuis de nombreuses années déjà, l’équipe du restaurant Sous les Micocouliers est soucieuse de proposer à ses convives des produits de qualité, de saison et dont la plus grande partie sont locaux. “De cette démarche consciente, l’envie de nous tourner vers l’agriculture biologique est devenue une évidence, comme une nécessité. Car en notre place de restaurateurs et à travers l’utilisation de produits biologiques, nous souhaitons participer à un mouvement vers un monde plus harmonieux, respectueux de la nature et de l’humain”, expliquent Pierre-Louis et Céline.
Pour que manger, cet acte universel, quotidien et naturel, puisse devenir un acte de bienveillance pour soi, pour autrui et pour la planète, un acte simple porteur de sens, source de plaisir et de partage.



Le locavorisme ... qu'est ce que c'est ?

De vocation écologique et économique, le mouvement locavore préconise la consommation de nourriture produite dans un rayon d’environ 200 km maximum autour de son domicile. Les locavores tentent de réduire les distances, les coûts et les conséquences écologiques de l’acheminement des produits alimentaires. Un mouvement qui permet une harmonie entre les populations et les territoires. Un retour aux sources en quelque sorte.
Ce mode de consommation permet d’aider au maintien de la diversité des paysages, des cultures et des écosystèmes. Enfin, qui dit local, dit aussi de saison, ce qui permet aux populations de profiter de produits frais et plus savoureux que lorsqu’ils sont cueillis et expédiés depuis des milliers de kilomètres ou cultivés sans soleil naturel par exemple.
Le locavorisme permet ainsi aux petits producteurs, aux coopératives de cultivateurs, aux AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et aux commerçants et artisans locaux de vivre et de résister à la concurrence.
Etre locavore est un art de vivre qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre comme un mode de consommation unique et non altérable. Il est un concept qui mérite qu’on s’y intéresse, et qu’on l’applique, chacun à son niveau, selon ses possibilités, ses moyens, sans tomber dans l’extrême ! Consommer durable ne doit pas être une contrainte tout comme manger doit rester un plaisir !







Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres,nous l'empruntons à nos enfants
Antoine de Saint Exupéry